Interviews 16 Avril ,2018

Christian LOUIS-VICTOR, président du gropue ESPI est un ardent défenseur de la formation spécialisée en immoblier.

Christian LOUIS-VICTOR, président du gropue ESPI est un ardent défenseur de la formation spécialisée en immoblier.

Interview  exclusive de M. Christian LOUIS-VICTOR, Président du Groupe ESPI.

La deuxième édition du Colloque Immobilier  du groupe ESPI s’est déroulée à Marrakech les 20 et 21 avril 2017. Ce Colloque a réuni des chefs d'entreprises, des experts du secteur de l'immobilier marocains et français. Cette année ce colloque  a été placé sous le thème : «Immobilier, Construction et Aménagement durable». Dans ce cadre, nous avons interviewé Christian LOUIS-VICTOR, président de l’Union des maisons françaises (UMF) et du groupe ESPI. 

Lenovateur.ma : Présentez -vous à nos lecteurs. 

Christian LOUIS-VICTOR : En tant qu’ingénieur en génie civil, j’ai travaillé au sein du Groupe Compagnie Générale des Eaux, ensuite je l’ai représenté au niveau international en Italie,  Allemagne, Espagne et Belgique. Quelques années plus tard, j’'ai intégré le groupe Phénix, le premier constructeur de maison en France. A l’époque ce groupe  construisait 20 000 maisons par ans. Après mon retour des Etas- Unis, j’ai racheté une société immobilière et j’ai fondé le groupe Louis-Victor, qui employait environ 1.000 collaborateurs. J’ai  crée en 1991 la Compagnie d’Assurances Caution CEGI. Et en 2006 j’ai crée la Compagnie Européenne de Garanties et Cautions CEGC, intégrée au groupe NATIXIS/BPCE. Aujourd’hui, je suis président de l’Ecole Supérieure des Professions Immobilières (Groupe ESPI).                                                    

Lenovateur.ma : Pourquoi cette volonté d’échanges dans le secteur immobilier, alors que vous êtes dans le secteur de l’enseignement ?

Christian LOUIS-VICTOR : C’est une excellente question. Notre vocation au sein de groupe ESPI, est de former des jeunes femmes et hommes qui seront les futurs responsables dans les différents branches de l’immobilier. Un secteur vaste qui regroupe à la fois la construction, la gestion, l’aménagement du territoire, l’évolution du mode de vie, la nouvelle conception des logements et des bureaux. Cette volonté d’échanges va nourrir un niveau d’échanges et de débat. Nous sommes conscients que le transfert de compétences et de savoirs doit se faire par le biais de la formation des futurs acteurs dans les métiers de l’immobilier pour qu’ils puissent relever le défi d’avenir.

Lenovateur.ma : Concrètement, quels sont les résultats de ce colloque ?

Christian LOUIS-VICTOR : Cette deuxième étape nous a donné la possibilité d’aller plus loin avec nos partenaires marocains. Ce colloque se présente comme un Carrefour d’échanges, de rencontres et de débats sur le secteur de l’immobilier dans les deux pays. IL a permis à l'ensemble des participants d'anlyser les spécifités du marché marocain, surtout en matiére d'enseigenment spécialisé dans le secteur de l'immobilier. 

Interview réalisée par Nadia OUHBAL

 
 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire